top of page
_MG_2489-HD.jpg

I had not heard it before (...) Johan van Veen, 2020

News

New album to be released soon !

More info: www.labelflora.net

Logo Flora_edited.png

Available 16th September

LEclair macarons.png

Upcoming concerts

LIVE | THE BEGGAR'S ENSEMBLE  AT PRIMA LA MUSICA |  BRITISH SONATAS
58:02

LIVE | THE BEGGAR'S ENSEMBLE AT PRIMA LA MUSICA | BRITISH SONATAS

Augustin Lusson : Violon Daria Zemele : Clavecin Matthieu Lusson : Viole de gambe Prise de son : Tom Namias Réalisation : Sébastien Biget Cadreurs : Djason Demassey & Sébastien Biget Enregistré à l'auditorium Saint-Germain, Poitiers, Février 2021 Coproduction - The Beggar's ensemble et le Conservatoire de Grand Poitiers - Communauté urbaine. - Les sonates pour violon présentes de ce programme n'ont encore jamais été enregistrées à ce jour. The violin sonatas in this programme were never recorded before. - Nos remerciements à la ville de Poitiers ainsi que le conservatoire pour leur soutien dans la réalisation de cette captation. - Soutien à l'ensemble/Support us : https://bit.ly/3dJath0 - La sonate pour violon et basse continue était l'un des genres instrumentaux les plus appréciés dans l'Europe du début du XVIIIe siècle, comme le montrent clairement les nombreux ouvrages de compositeurs européens. En revanche, les sonates pour violon de compositeurs britanniques de l'époque ont été négligées et trop peu d'études sur ce répertoire ont été effectués jusqu’à présent. Comment définir clairement le langage musical britannique pour le genre ? Ce programme se veut comme un début de réponse en redonnant vie à ce répertoire injustement oublié. Ce programme contient par exemple une suite de l'op 3 de Richard Jones, opus considéré par le Grove dictionary of music (itself!) comme une œuvre « étrange et bien moins intéressante que ses deux premiers livres ». Il n'en est rien. MC. Festing est un peu plus connu du public en raison de son œuvre très prolifique et son lien avec Francesco Geminiani. Malgré tout, il étudia avec Richard Jones, et son opus 1 publié en 1730 (dans lequel Jones y figure comme abonné) est sans aucun doute un des plus beaux livres pour violon et basse continue composés à cette époque. Claudio Roieri fut sans doute un de ces violonistes italiens invités à Londres comme, par exemple, le violoniste GS. Carbonelli. Nous supposons pour l'instant qu'il fut membre actif de la Royal society of musicians. Selon notre approche, ses pièces pour violon et basse témoignent d'une influence britannique par la présence de formes asymétriques ou d'harmonies sortant du cadre traditionnel de cette époque. Il s'agit là encore, sans aucun doute d'une œuvre majeure du répertoire présentant une approche hors du commun de la technique du violon, notamment par la présence fréquente du 5ème doigt… Pour terminer, William Viner est probablement la personnalité la plus singulière de ce programme car sa musique ne ressemble à rien de connu. Violoniste actif à Dublin, il précéda à Francesco Geminiani au poste de master of the state music en Irlande. Si l'on s'accorde à dire que l'influence italienne est présente dans son œuvre, ce n'est alors que dans les différents titres de mouvements. Il fut en effet reconnu à l'époque comme un grand interprète des sonates de l'op 5 d'Arcangelo Corelli et en aurait même écrit des variations ornées. L’omniprésence d’harmonies parallèles, de techniques virtuoses et d’influences cosmopolites dans sa musique nous fait croire qu’il existait bel et bien une école britannique de violon dès le début du XVIIIème siècle. Facebook: https://www.facebook.com/beggarsensemble